Voyager au Cap Vert : que voir et que faire ?

Cap vert
Partager cet article :

Sommaire

Le Cap Vert est un archipel de dix îles situé dans l’océan Atlantique, au large des côtes du Sénégal et de la Mauritanie. Il bénéficie d’un climat tropical, avec des températures douces et stables tout au long de l’année, entre 20 et 30°C. La saison sèche, de novembre à juin, est la plus agréable pour visiter le Cap Vert, car le temps est ensoleillé et le vent est modéré. La saison des pluies, de juillet à octobre, est plus chaude et humide, avec des risques d’averses et de cyclones.

Le Cap Vert offre une diversité de paysages, de cultures et d’activités, qui sauront satisfaire tous les goûts. Que vous soyez à la recherche de plages paradisiaques, de randonnées volcaniques, de musique et de danse, ou de rencontres authentiques, le Cap Vert saura vous séduire. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les incontournables à voir et à faire sur chacune des îles de l’archipel du Cap Vert, ainsi que des conseils pratiques pour organiser votre voyage. Prêt à embarquer pour une aventure inoubliable ?

À découvrir



Que voir et que faire au nord du Cap Vert ?

Le nord du Cap Vert regroupe huit îles, dont six sont habitées : Santo Antão, São Vicente, São Nicolau, Santa Luzia, Sal et Boa Vista. Les deux autres, Branco et Raso, sont des réserves naturelles protégées. Le nord du Cap Vert est marqué par la présence du vent, qui crée des conditions idéales pour les sports nautiques, mais aussi par la diversité des paysages, entre déserts, montagnes, vallées et plages. C’est aussi le berceau de la culture créole, avec des villes animées et des festivals renommés.

Santo Antão

Santo Antão est la deuxième plus grande île du Cap Vert, et la plus verdoyante. Elle offre des paysages époustouflants, entre vallées profondes, canyons, cascades, forêts et terrasses cultivées. C’est un paradis pour les amateurs de randonnée, qui pourront parcourir les sentiers qui traversent l’île, et découvrir les villages typiques qui conservent leur charme d’antan, comme Ribeira Grande, Ponta do Sol, Fontainhas ou Pombas. Santo Antão est aussi réputée pour sa gastronomie, à base de fruits, de légumes, de fromage et de grogue, l’eau-de-vie locale.

Que voir et que faire à Santo Antão ?

  • Randonner dans la vallée de Paul, la plus fertile et la plus colorée de l’île, où poussent bananiers, manguiers, canne à sucre et caféiers.
  • Admirer le Cova, un ancien cratère volcanique transformé en champ de culture, et profiter de la vue panoramique sur l’île depuis le col de Cordas.
  • Se baigner dans les piscines naturelles de Tarrafal de Monte Trigo, un village de pêcheurs isolé sur la côte ouest de l’île, accessible par une piste de 18 km.
  • Visiter la distillerie de grogue de Chã de Morte, et déguster la fameuse eau-de-vie de canne à sucre, qui titre entre 40 et 50 degrés.
  • Découvrir la culture du dragonnier, un arbre endémique du Cap Vert, dont la résine rouge est utilisée pour la teinture, la médecine et la cosmétique.

Où dormir à Santo Antão ?

  • Dormir dans une maison traditionnelle en pierre et en chaume, au milieu des plantations.
  • Séjourner dans un écolodge respectueux de l’environnement, avec vue sur la mer.
  • Profiter du confort et du charme d’une ancienne maison coloniale, transformée en hôtel de luxe, à Casa das Ilhas.
  • S’immerger dans la vie locale, en chambre d’hôtes, à Ponta do Sol ou Fontainhas.

Où manger à Santo Antão ?

  • Casa Maracuja: un restaurant familial qui propose une cuisine traditionnelle et des produits locaux, situé à Ponta do Sol.
  • Casa Joana: un restaurant qui propose des spécialités de fruits de mer et de poissons grillés, situé à Tarrafal de Monte Trigo.
  • Casa Madeira: un restaurant qui sert des pizzas, des pâtes et des salades, situé à Ribeira Grande.

Carnet de route

Y aller

Pour se rendre à Santo Antão, il faut prendre un ferry depuis São Vicente, qui dure environ une heure. La meilleure période pour visiter Santo Antão est de novembre à juin, pendant la saison sèche.

À lire aussi | Macédoine du Nord : un joyau caché des Balkans

Photo Santo Antao Cap Vert
Photo d’Anais Gaujat

São Vicente

São Vicente est la plus cosmopolite du Cap Vert, et le berceau de la culture créole. Elle doit son dynamisme à sa ville principale, Mindelo, considérée comme la capitale culturelle du pays. C’est là que vous pourrez profiter de la vie nocturne, des festivals, des concerts et des expositions qui animent la ville tout au long de l’année. Mindelo est aussi une ville chargée d’histoire, où vous pourrez visiter le marché aux poissons, le port, le fortim d’El Rei, le palais du gouverneur et la maison natale de Cesaria Evora. São Vicente offre également des plages magnifiques, comme São Pedro, Laginha ou Calhau, ainsi que des paysages montagneux et désertiques.

Que voir et que faire à São Vicente ?

  • Assister au carnaval de Mindelo, le plus grand et le plus célèbre du Cap Vert, qui a lieu en février ou en mars, et qui rassemble des milliers de personnes dans les rues, avec des costumes, des chars et de la musique.
  • Ecouter du morna, la musique traditionnelle du Cap Vert, dans les bars et les clubs de Mindelo, comme le Café Lisboa, le Café Musique ou le Café Margoso.
  • Visiter en une journée l’île de Sao Vicente en découvrant les points forts de l’île lors d’une visite privée ou partagée d’une journée entière. Visitez la ville historique de Mindelo, explorez la vallée de Calhau et profitez de la plus belle plage de l’île.
  • Faire du kitesurf ou du surf sur la plage de São Pedro, l’un des meilleurs spots du Cap Vert, avec des vagues régulières et un vent constant.
  • Explorer le Monte Verde, le point culminant de l’île, à 774 mètres, et profiter de la vue à 360 degrés sur São Vicente et les îles voisines.
  • Visiter le Musée du Mar, qui retrace l’histoire maritime de São Vicente, et qui expose des maquettes de bateaux, des cartes, des instruments de navigation et des objets de la vie quotidienne des marins.

Où dormir à São Vicente ?

  • Séjourner dans une ancienne usine de coton, rénovée en hôtel design, à Prassa 3 Boutique Hotel.
  • Profiter de l’ambiance et du confort d’une auberge de jeunesse moderne et convivial, à Mindelo Hostel.
  • S’offrir une nuit de luxe dans un hôtel 5 étoiles, avec piscine, spa et casino, à Mindelo Residencial.

Où manger à São Vicente ?

  • Restaurante Chez Loutcha: un restaurant qui propose une cuisine variée et raffinée, avec des influences africaines, portugaises et françaises, situé à Mindelo.
  • Café Lisboa: un café qui offre une ambiance musicale et culturelle, avec des concerts de morna et de coladeira, situé à Mindelo.
  • Restaurante Archote: un restaurant qui propose des plats de poissons, de fruits de mer et de viandes, avec une vue sur la baie de Mindelo, situé à Mindelo.
  • Restaurante Gato Preto: un restaurant qui sert des spécialités cap-verdiennes, comme la cachupa, le xerém et le caldo de peixe, situé à Calhau.

Carnet de route

Y aller

Pour se rendre à São Vicente, il faut prendre l’avion depuis Praia ou Sal, qui dure environ 40 minutes. Prendre le bateau est également possible. La meilleure période pour visiter São Vicente est de novembre à juin, pendant la saison sèche.

À lire aussi | 6 destinations pour un voyage de noces en Europe

Photo Sao Vicente Cap Vert
Photo d’Anais Gaujat

São Nicolau

São Nicolau est une île montagneuse et verdoyante, qui offre un contraste saisissant entre ses côtes arides et ses plateaux fertiles. C’est une île authentique et tranquille, où vous pourrez apprécier la nature, la culture et la gastronomie. São Nicolau est aussi le lieu de naissance du coladeira, un genre musical typique du Cap Vert, qui mélange la morna et le funaná.

Que voir et que faire à São Nicolau ?

  • Randonner dans le parc naturel de Monte Gordo, le point culminant de l’île, à 1 312 mètres, et découvrir la faune et la flore endémiques, comme le dragonnier, le tamarinier ou le perroquet du Cap Vert.
  • Se relaxer sur la plage de Carbeirinho, une merveille de la nature, avec ses rochers sculptés par l’érosion, qui forment des arches, des grottes et des piscines naturelles.
  • Visiter la ville de Ribeira Brava, le centre historique et culturel de l’île, où vous pourrez admirer l’église de Nossa Senhora do Rosário, le couvent de São Francisco, le palais du gouverneur et le musée ethnographique.
  • Déguster le queijo do Rabaçal, un fromage artisanal fabriqué à partir de lait de chèvre et de vache, qui a reçu le label de qualité du Cap Vert.
  • Assister au festival de São Nicolau, qui a lieu en décembre, et qui célèbre la culture et la musique de l’île, avec des concerts, des défilés et des concours.

Où dormir à São Nicolau ?

Où manger à São Nicolau ?

  • Restaurante Toc Toc: un restaurant qui propose une cuisine créole et internationale, avec des plats à base de produits frais et locaux, situé à Ribeira Brava.
  • Restaurante Cachupa: un restaurant qui sert la fameuse cachupa, le plat national du Cap-Vert, ainsi que d’autres spécialités cap-verdiennes, situé à Ribeira Brava.
  • Restaurante O Pescador: un restaurant qui offre une vue sur la mer et qui propose des plats de poissons et de fruits de mer, situé à Tarrafal de Sao Nicolau.
  • Restaurante Pedra Branca: un restaurant qui sert des plats typiques de l’île, comme le queijo de cabra (fromage de chèvre), le bolo de cuscuz (gâteau de semoule) et le grogue (rhum local), situé à Juncalinho.

Carnet de route

Y aller

Pour se rendre à São Nicolau, il faut prendre l’avion depuis Praia ou Sal, qui dure environ 30 minutes. Prendre le bateau est aussi possible. La meilleure période pour visiter São Nicolau est de novembre à juin, pendant la saison sèche.

À lire aussi | Travel planner à Montpellier : l’alternative aux agences de voyage traditionnelles

Photo Sao Nicoleau Cap Vert
Photo d’Anais Gaujat

Santa Luzia

Santa Luzia est une île inhabitée, qui fait partie d’une réserve naturelle, avec les îlots de Branco et de Raso. Elle est accessible par bateau depuis São Vicente ou São Nicolau, mais il faut une autorisation préalable pour y débarquer. Santa Luzia est un sanctuaire pour la faune et la flore, avec des espèces endémiques, comme le lézard géant, le pigeon de Raso ou la plante de Santa Luzia. Elle offre aussi des plages désertes et des paysages sauvages, qui invitent à la détente et à l’aventure.

Que voir et que faire à Santa Luzia ?

  • Faire du snorkeling ou de la plongée dans les eaux cristallines de Santa Luzia, et admirer les récifs coralliens, les poissons multicolores, les tortues et les dauphins.
  • Se promener sur la plage de Praia da Ponta da Cruz, une longue étendue de sable blanc, bordée par une eau turquoise et des falaises ocres.
  • Explorer le désert de Chã de Areia, un paysage aride et lunaire, où se dressent des rochers aux formes étranges.
  • Observer les oiseaux qui peuplent l’île, comme le pigeon de Raso, une espèce endémique et menacée, qui ne se trouve que sur Santa Luzia et l’îlot de Raso.

Où dormir à Santa Luzia ?

  • Il n’y a pas d’hébergement sur Santa Luzia, il faut donc prévoir de camper sur l’île, ou de retourner sur São Vicente ou São Nicolau pour passer la nuit.

Où manger à Santa Luzia ?

  • Restaurante O Farol: un restaurant qui sert des plats traditionnels et des grillades, avec une vue sur le phare.
  • Restaurante O Pôr do Sol: un restaurant qui offre une vue sur le coucher de soleil et qui propose des plats variés, comme des salades, des pizzas et des crêpes.
  • Restaurante O Oasis: un restaurant qui propose une cuisine simple et savoureuse, avec des plats à base de riz, de haricots et de viande.

Carnet de route

Y aller

Pour se rendre à Santa Luzia, il faut prendre un bateau depuis São Vicente ou São Nicolau, qui dure environ une heure. La meilleure période pour visiter Santa Luzia est de novembre à juin, pendant la saison sèche.

À lire aussi | 5 raisons de choisir Bali pour votre Lune de miel

Sal

Sal est la plus touristique du Cap Vert, et pour cause : elle possède des plages de sable blanc et des eaux turquoise idéales pour la baignade, le surf, le kitesurf ou la plongée. Parmi les plus belles plages, on peut citer Santa Maria, Ponta Preta ou Murdeira. Sal est aussi connue pour ses salines, où l’on peut observer le travail des sauniers et se baigner dans des bassins d’eau salée aux vertus thérapeutiques. Ne manquez pas non plus la visite de la ville de Espargos, le centre administratif et commercial de l’île, où vous pourrez découvrir le marché, la cathédrale et le mirador qui offre une vue panoramique sur l’île.

Que voir et que faire à Sal ?

  • Faire du surf ou du kitesurf sur la plage de Ponta Preta, l’un des meilleurs spots du monde, avec des vagues pouvant atteindre 8 mètres de haut.
  • Se baigner dans la piscine naturelle de Buracona, une cavité creusée dans la roche volcanique, où l’eau prend une couleur bleue éclatante quand le soleil se reflète.
  • Visiter la ville d’Espargos et le mode de vie détendu de la capitale de l’île de Sal. Explorez ses rues et partez à la chasse à l’art de rue. Rencontrez les habitants et faites l’expérience de l’hospitalité de Sal.
  • Visiter les salines de Pedra de Lume, un ancien cratère volcanique, où l’eau est 27 fois plus salée que l’eau de mer, ce qui permet de flotter sans effort.
  • Visite guidée de l’île avec un guide certifié, découvrez des piscines volcaniques, des déserts de sel et des villages animés, flottez dans le lac salé de Salinas et observez les requins citron dans leur habitat naturel.
  • Découvrir le village de pêcheurs de Palmeira, où vous pourrez admirer les barques colorées, acheter du poisson frais et goûter aux spécialités locales, comme la cachupa, le plat national du Cap Vert.
  • Explorer le désert de Terra Boa, un paysage aride et lunaire, où vous pourrez observer des mirages et des illusions d’optique.

Où dormir à Sal ?

  • Dormir dans une cabane en bois, sur pilotis, au bord de la mer, à Odjo d’Agua Hotel.
  • Séjourner dans un appartement moderne et confortable, avec vue sur la plage de Santa Maria, à Sal Beach Club.
  • Profiter du luxe et de l’animation d’un resort tout compris, avec piscine, spa, casino et discothèque, à Meliá Tortuga Beach.
  • S’immerger dans la culture locale, en logeant dans une maison d’hôtes familiale et chaleureuse, à Dourada Studios.

Où manger à Sal ?

  • Restaurante Barracuda: un restaurant qui propose une cuisine raffinée et créative, avec des plats de poissons, de fruits de mer et de viandes, situé à Santa Maria.
  • Martins restaurant: un restaurant qui offre une vue sur la mer et qui sert des plats internationaux, comme des burgers, des steaks et des pâtes, situé à Ponta Preta.
  • Restaurante Odjo d’Agua: un restaurant qui propose une cuisine cap-verdienne et internationale, avec des plats à base de produits frais et locaux, situé à Santa Maria.
  • Restaurante Le Prive: un restaurant qui sert des plats gastronomiques et élégants, avec des influences françaises et italiennes, situé à Santa Maria.

Carnet de route

Y aller

Pour se rendre à Sal, il faut prendre l’avion depuis Praia ou São Vicente, qui dure environ 40 minutes. Prendre le bateau est également possible. La meilleure période pour visiter Sal est de novembre à juin, pendant la saison sèche.

À lire aussi | 5 destinations pour une lune de miel en Amérique Latine

Boa Vista

Boa Vista est la troisième plus grande île du Cap Vert, mais aussi la plus désertique. Elle offre des paysages arides et sauvages, parsemés de dunes, de rochers et de palmeraies. C’est un paradis pour les amoureux de la nature, qui pourront admirer la faune et la flore locales, notamment les tortues marines qui viennent pondre sur les plages entre juin et octobre. Boa Vista est également réputée pour ses spots de surf et de kitesurf, ainsi que pour sa musique traditionnelle, le morna, dont la plus célèbre représentante est la chanteuse Cesaria Evora.

Que voir et que faire à Boa Vista ?

  • Se prélasser sur la plage de Chaves, une longue bande de sable fin, bordée par une eau turquoise et des dunes de sable blanc.
  • Visiter le village de pêcheurs de Sal Rei, le chef-lieu de l’île, où vous pourrez découvrir le marché, le fort du Duc de Bragança, et le phare de Morro Negro.
  • Faire une excursion dans le désert de Viana, un paysage féerique, où les dunes de sable se mêlent aux palmiers et aux oasis. Et découverte de l’épave rouillée de Cabo Santa Maria et de la chapelle de Notre-Dame de Fatima.
  • Explorer l’île aux phoques, une petite île inhabitée, située au nord-est de Boa Vista, où vous pourrez observer les phoques moines, une espèce menacée d’extinction.
  • Assister au festival de Santa Isabel, qui a lieu le 4 juillet, et qui célèbre la sainte patronne de l’île, avec des processions, des concerts et des feux d’artifice.

Où dormir à Boa Vista ?

Où manger à Boa Vista ?

  • Restaurante Cabo Café: un restaurant qui propose une cuisine fusion, avec des plats à base de produits locaux et exotiques, situé à Sal Rei.
  • Restaurante Morabeza: un restaurant qui sert des plats traditionnels et des grillades, avec une vue sur la mer, situé à Sal Rei.
  • Restaurante Sodade di Nha Terra: un restaurant qui propose une cuisine cap-verdienne et internationale, avec des plats de poissons, de fruits de mer et de viandes, situé à Rabil.
  • Restaurante Ca’Nuria: un restaurant qui offre une vue sur la plage et qui sert des plats méditerranéens, comme des tapas, des paellas et des salades, situé à Estoril.

Carnet de route

Y aller

Pour se rendre à Boa Vista, il faut prendre l’avion depuis Praia ou Sal, qui dure environ 30 minutes. Prendre le bateau est aussi possible. La meilleure période pour visiter Boa Vista est de novembre à juin, pendant la saison sèche.

À lire aussi | Le voyage de noces : entre rêve et réalité

Photo Boa Vista Cap Vert
Photo de Nick Fewings

Branco et Raso

Branco et Raso sont deux îlots situés au nord-ouest de Boa Vista, qui font partie d’une réserve naturelle, avec Santa Luzia. Ils sont accessibles par bateau depuis São Vicente ou São Nicolau, mais il faut une autorisation préalable pour y débarquer. Branco et Raso sont des sanctuaires pour la faune et la flore, avec des espèces endémiques, comme le lézard géant, le pigeon de Raso ou la plante de Santa Luzia. Ils offrent aussi des plages désertes et des paysages sauvages, qui invitent à la détente et à l’aventure.

Que voir et que faire à Branco et Raso ?

  • Faire du snorkeling ou de la plongée dans les eaux cristallines de Branco et Raso, et admirer les récifs coralliens, les poissons multicolores, les tortues et les dauphins.
  • Se promener sur la plage de Praia da Areia, une longue étendue de sable blanc, bordée par une eau turquoise et des falaises ocres.
  • Explorer le plateau de Branco, un paysage aride et lunaire, où se dressent des rochers aux formes étranges.
  • Observer les oiseaux qui peuplent les îlots, comme le pigeon de Raso, une espèce endémique et menacée, qui ne se trouve que sur Branco, Raso et Santa Luzia.

Où dormir à Branco et Raso ?

  • Il n’y a pas d’hébergement sur Branco et Raso, il faut donc prévoir de camper sur les îlots, ou de retourner sur São Vicente ou São Nicolau pour passer la nuit.

Où manger à Branco ?

  • Restaurante O Branco: un restaurant qui propose une cuisine simple et authentique, avec des plats à base de produits locaux, situé à Branco.
  • Restaurante O Pescador: un restaurant qui sert des plats de poissons et de fruits de mer, avec une vue sur la mer, situé à Branco.

Où manger à Raso ?

  • Restaurante O Raso: un restaurant qui propose une cuisine traditionnelle et familiale, avec des plats à base de produits locaux, situé à Raso.
  • Restaurante O Sol: un restaurant qui sert des plats de poissons et de fruits de mer, avec une vue sur la mer, situé à Raso.
  • Restaurante O Vento: un restaurant qui propose une cuisine internationale, avec des plats à base de viandes, de pâtes et de salades, situé à Raso.

Carnet de route

Y aller

Pour se rendre à Branco et Raso, il faut prendre un bateau depuis São Vicente ou São Nicolau, qui dure environ une heure. La meilleure période pour visiter Branco et Raso est de novembre à juin, pendant la saison sèche.

À lire aussi | Top 5 des lieux à visiter en Jordanie lors de votre voyage de noces

Photo que voir que faire à Branco et Raso au Cap vert
Image par FILIPE FC

Que voir et que faire au sud du Cap Vert ?

Le sud du Cap Vert regroupe quatre îles, dont trois sont habitées : Santiago, Maio, Fogo et Brava. Le sud du Cap Vert est marqué par la présence du volcan, qui crée des paysages spectaculaires, mais aussi par l’influence africaine, tant par son histoire que par sa culture.

Santiago

Santiago est la plus grande et la plus peuplée du Cap Vert. Santiago abrite la capitale du pays, Praia, où vous pourrez visiter le marché, la cathédrale, le palais présidentiel et le quartier historique de la Plateau. Ne manquez pas non plus la ville de Cidade Velha, le premier établissement européen en Afrique, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Santiago offre également des paysages variés, entre montagnes, vallées, forêts et plages.

Que voir et que faire à Santiago ?

  • Visiter la ville de Sao Filipe et son fort de São Filipe, une forteresse du XVIe siècle, qui domine la ville de Cidade Velha, et qui témoigne du passé colonial et esclavagiste du Cap Vert.
  • Se baigner dans la baie de Tarrafal, une plage de sable blanc et d’eau turquoise, qui contraste avec le passé sombre du lieu, où se trouvait un camp de concentration pour les opposants au régime portugais.
  • Randonner dans le parc naturel de Serra Malagueta, le point culminant de l’île, à 1 064 mètres, et découvrir la faune et la flore endémiques, comme le singe vert, le faucon de l’île ou l’hibiscus de Santiago. Découvrez la faune et la flore locales, profitez de paysages magnifiques entre montagnes et vallées, et rencontrez la communauté des Rabelados.
  • Découvrir la culture du tabac, une tradition ancestrale, qui se perpétue dans les villages de l’intérieur de l’île, où les paysans cultivent, sèchent et roulent le tabac à la main.
  • Assister au festival de Gamboa, qui a lieu en mai, et qui célèbre la musique et la danse du Cap Vert, avec des artistes locaux et internationaux.

Où dormir à Santiago ?

  • Séjourner dans un hôtel historique et élégant, qui occupe une ancienne maison coloniale, à Pestana Tropico.
  • Profiter de l’ambiance et du service d’un resort tout compris, avec piscine, spa, golf et casino, à Oásis Atlântico Praiamar.
  • S’immerger dans la culture cap-verdienne, en logeant dans une maison d’hôtes typique et accueillante, à Casa Strela.

Où manger à Santiago ?

  • Restaurante Quintal da Musica: un restaurant qui propose une cuisine raffinée et créative, avec des plats de poissons, de fruits de mer et de viandes, situé à Praia.
  • Restaurante O Poeta: un restaurant qui sert des plats traditionnels et des grillades, avec une ambiance musicale et culturelle, situé à Praia.
  • Restaurante O Colonial: un restaurant qui offre une vue sur la mer et qui sert des plats variés, comme des pizzas, des crêpes et des salades, situé à Cidade Velha.

Carnet de route

Y aller

Pour se rendre à Santiago, il faut prendre l’avion depuis Sal ou São Vicente, qui dure environ 40 minutes. Prendre le bateau est aussi possible. La meilleure période pour visiter Santiago est de novembre à juin, pendant la saison sèche.

À lire aussi | Top 5 des destinations pour une lune de miel en Asie

Photo Santiago Cap Vert
Photo de Tivitto

Maio

Maio est une île paisible et préservée, qui offre des plages de sable blanc et des eaux turquoise idéales pour la baignade, le snorkeling ou la plongée. C’est aussi une île riche en histoire et en culture, qui a connu l’exploitation du sel, le commerce des esclaves et l’influence des Anglais. Maio est une destination parfaite pour se relaxer, se ressourcer et découvrir le charme authentique du Cap Vert.

Que voir et que faire à Maio ?

  • Visiter la ville de Vila do Maio, la capitale de l’île, où vous pourrez admirer l’église de Nossa Senhora da Luz, le fort du Duc de Bragança, le phare de Morro Negro et le marché.
  • Visiter l’île de Maio depuis Pria
  • Se baigner dans la baie de Calheta, une plage de sable fin et d’eau cristalline, où vous pourrez observer les pêcheurs, les coquillages, les poulpes, les langoustes et les dauphins.
  • Faire une excursion dans le désert de Viana, un paysage féerique, où les dunes de sable se mêlent aux palmiers et aux oasis.
  • Assister au festival de Santa Cruz, qui a lieu le 3 mai, et qui célèbre le saint patron de l’île, avec des processions, des concerts et des feux d’artifice.

Où dormir à Maio ?

Où manger à Maio ?

  • Restaurante O Farolim: un restaurant qui sert des plats traditionnels et des grillades, avec une vue sur le phare, situé à Vila do Maio.
  • Restaurante O Miramar: un restaurant qui offre une vue sur la mer et qui sert des plats variés, comme des pizzas, des crêpes et des salades, situé à Vila do Maio.

Carnet de route

Y aller

Pour se rendre à Maio, il faut prendre l’avion depuis Praia ou Sal, qui dure environ 30 minutes. Prendre le bateau est également possible. La meilleure période pour visiter Maio est de novembre à juin, pendant la saison sèche.

À lire aussi | 5 destinations pour un voyage de noces en Océanie 

Fogo

Fogo est l’île la plus spectaculaire du Cap Vert, avec son volcan actif, le Pico do Fogo, qui domine l’île à 2 829 mètres d’altitude. C’est un paradis pour les randonneurs, qui pourront admirer les paysages lunaires, les coulées de lave, les cratères et les fumerolles. Fogo est aussi une île riche en histoire et en culture, avec sa capitale São Filipe, qui conserve son charme colonial, et sa production de vin et de café, qui font la fierté des habitants.

Que voir et que faire à Fogo ?

  • Randonner sur le volcan de Fogo, le point culminant du Cap Vert, et découvrir le parc naturel, la caldeira, le cône central et le petit village de Chã das Caldeiras.
  • Visiter la ville de São Filipe, le chef-lieu de l’île, où vous pourrez admirer le fort de São Filipe, l’église de Nossa Senhora da Conceição, le palais du gouverneur et les sobrados, les maisons coloniales colorées.
  • Se baigner dans la baie de Tarrafal, une plage de sable noir et d’eau turquoise, qui contraste avec le passé sombre du lieu, où se trouvait un camp de concentration pour les opposants au régime portugais.
  • Découvrir la culture du vin et du café, deux produits typiques de l’île, qui sont cultivés sur les pentes du volcan, et qui bénéficient d’une appellation d’origine contrôlée.
  • Assister au festival de Bandeira, qui a lieu le 27 avril, et qui célèbre le saint patron de l’île, avec des processions, des concerts et des corridas.

Où dormir à Fogo ?

  • Dormir dans une maison traditionnelle, construite avec des pierres volcaniques, au pied du volcan, à Casa Marisa.
  • Séjourner dans un hôtel historique et élégant, qui occupe une ancienne maison coloniale, à Hotel Xaguate.

Où manger à Fogo ?

  • Restaurante O Vulcão: un restaurant qui propose une cuisine raffinée et créative, avec des plats à base de produits locaux et volcaniques, situé à Cha das Caldeiras.
  • Restaurante O Fogo: un restaurant qui propose une cuisine cap-verdienne et internationale, avec des plats à base de poissons, de fruits de mer et de viandes, situé à Sao Filipe.
  • Restaurante O Pico: un restaurant qui offre une vue sur le volcan et qui sert des plats variés, comme des pizzas, des crêpes et des salades, situé à Mosteiros.

Carnet de route

Y aller

Pour se rendre à Fogo, il faut prendre l’avion depuis Praia ou São Vicente, qui dure environ 40 minutes. Prendre le bateau est aussi possible. La meilleure période pour visiter Fogo est de novembre à juin, pendant la saison sèche.

À lire aussi | 6 destinations pour un voyage de noces en Europe

Photo Fogo Cap Vert
Photo de Kalzennyg

Brava

Brava est l’île la plus petite et la plus isolée du Cap Vert, mais aussi la plus verdoyante. Elle offre des paysages variés, entre montagnes, vallées, forêts et plages. C’est une île idéale pour les amoureux de la nature, qui pourront admirer la flore colorée, les sources d’eau, les cascades et les oiseaux. Brava est aussi une île riche en histoire et en culture, avec sa capitale Nova Sintra, qui conserve son charme colonial, et sa tradition littéraire, illustrée par le poète Eugénio Tavares.

Que voir et que faire à Brava ?

  • Visiter la ville de Nova Sintra, la capitale de l’île, où vous pourrez admirer le jardin municipal, l’église de Nossa Senhora do Monte, le palais du gouverneur et le musée Eugénio Tavares.
  • Se baigner dans la baie de Fajã de Água, une plage de sable noir et d’eau turquoise, entourée de falaises verdoyantes et de rochers sculptés par l’érosion.
  • Randonner dans le parc naturel de Monte Fontainhas, le point culminant de l’île, à 976 mètres, et découvrir la faune et la flore endémiques, comme le dragonnier, le tamarinier ou le faucon de l’île.
  • Découvrir la culture de la dentelle, une tradition ancestrale, qui se transmet de génération en génération, et qui produit des pièces uniques et raffinées, comme des napperons, des écharpes ou des robes.
  • Assister au festival de Nossa Senhora do Monte, qui a lieu le 15 août, et qui célèbre la sainte patronne de l’île, avec des processions, des concerts et des feux d’artifice.

Où dormir à Brava ?

  • Séjourner dans un hôtel moderne et confortable, avec vue sur la montagne et le jardin, à Hotel Cruz Grande.
  • Loger dans l’hôtel avec jardin, Pousada Brava

Où manger à Brava ?

  • Restaurante O Brava: un restaurant qui propose une cuisine simple et authentique, avec des plats à base de produits locaux, situé à Vila Nova Sintra.
  • Restaurante O Fajã: un restaurant qui sert des plats de poissons et de fruits de mer, avec une vue sur la mer, situé à Fajã de Agua.
  • Restaurante O Jardim: un restaurant qui propose une cuisine créole et internationale, avec des plats à base de légumes, de fruits et de viandes, situé à Vila Nova Sintra.
  • Restaurante O Miradouro: un restaurant qui offre une vue panoramique sur l’île et qui sert des plats variés, comme des soupes, des ragoûts et des grillades, situé à Nossa Senhora do Monte.

Carnet de route

Y aller

Pour se rendre à Brava, il faut prendre un bateau depuis Fogo, qui dure environ une heure. La meilleure période pour visiter Brava est de novembre à juin, pendant la saison sèche.

À lire aussi | La Laponie Finlandaise en hiver : entre paysages spectaculaires et culture unique

Photo Brava  Cap Vert
Photo de Kalzennyg

Conseils pratiques pour voyager au Cap Vert

  • Décalage horaire : Le décalage horaire avec la France est de -3h en hiver et de -2h en été. Il n’y a pas de changement d’heure au Cap-Vert.
  • Durée Vol : La durée moyenne d’un vol entre la France et le Cap-Vert est de 5h43. Il existe des vols directs depuis Paris vers Praia, la capitale du Cap-Vert, ou vers Sal, l’île la plus touristique.
  • Passeport : Le passeport est obligatoire pour entrer au Cap-Vert. Il doit être valide au moins 6 mois après la date de retour.
  • Monnaie : La monnaie du Cap-Vert est l’escudo cap-verdien (CVE). 1 euro équivaut à environ 110 CVE. Il est possible de changer des euros dans les banques, les hôtels ou les bureaux de change. Les cartes de crédit sont acceptées dans les grandes villes et les lieux touristiques, mais il est conseillé d’avoir du liquide pour les petites dépenses.

Vous l’aurez compris, le Cap-Vert, c’est la destination qui vous surprend à chaque île, que vous soyez amateur de plages paradisiaques, de cultures, d’aventures sportives, adepte de nature ou encore de gastronomie. C’est le pays qui vous fait vivre des instants uniques, forts, inoubliables !

On organise votre prochain voyage à votre place
En savoir plus

Envie de voyager ?

Parlons-en ! On se charge de vous recontacter
Nom
Email *
Téléphone
voyage envisagé

Commentaires

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Découvrez nos dernières idées et anecdotes de voyages pour faire le plein d’idées. Profitez d'offres exclusives !

Découvrez plus d'inspirations